Tours et Tartines

La main à la pâte et la tête dans les étoiles!

15 juin 2006

Cuisinons belge avec le lapin à la bière

On m'aurait dit que je cuisinerais un jour du lapin à la bière, j'aurais ri doucement. Déjà, pour moi, le lapin était classé dans la catégorie "Oh qu'il est cro gnon le piti pipinou" et pas dans la catégorie "hmm, ça doit être bon avec de la sauce béarnaise". Mais avec l'amour est venue la relativisation... L'homme chasse, l'homme aime la viande, l'homme ne fait pas de sentiments! J'ai jeté mes scrupules aux orties. Après tout, je craquais aussi pour le petit porcelet de Babe et ça ne m'empêchait pas de taquiner la rillette!

Mais ce n'était pas le seul obstacle. Qui dit lapin à la bière, dit petit plat traditionnel de mémé. Or, je me targue d'être à la pointe de la mode en cuisine. A moi les "émincés de mangue sauce à la roquette", les "carpaccios d'aubergines au vinaigre balsamique" et les "panna cotta de figues au miel de guérande"... Je suis le parfait exemple de victime de la mode Bobo! Du coup, "lapin et chou à la bière", ça la fait pô.

Il a fallu un concours de circonstance fortuit pour m'amener à préparer un pipinou à la bibine. Tout d'abord, l'achat du livre de recette Colruyt "Délicieusement Léger". Colruyt, pour les non-belges, c'est un supermarché à mi-chemin entre les classiques (Carrouf' & co) et les Aldi-lidl. On y trouve des marques et des produits génériques à prix très compétitifs, tout ça dans une ambiance de hangar (ils jouent sur le non-marketing pour baisser les prix). Outre le prix et la qualité, leur autre point fort, c'est d'avoir remplacé les caissières acariâtres par de jeunes appollons beaux et forts qui se font un plaisir de vous aider si vous ne trouvez pas les raisins secs. (Au contraire de la caissière acariâtre qui sera impossible à trouver ou vous répondra "mais c'est pas mon rayon, j'en sais rien!"). Vous l'aurez compris, je suis fan. Et je ne suis pas la seule, vu la croissance exponentielle de leurs chiffres!

Un autre gros avantage du Colruyt, ce sont leurs livres de cuisine. Vous prenez les livres, vous choisissez vos recettes et vous faites votre liste de courses les doigts dans le nez puisque tout ce qui est dans leurs bouquins est aussi dans le magasin...  C'est-i pas le pied, ça?

Mais revenons à nos lapins au lieu de digresser verbeusement. La recette était prévue pour un lapin à la Kriek, une bière belge à la cerise. Grand classique! Seulement, voilà, dans mon frigo, j'avais aussi une "grisette", une petite bière légère aux fruits des bois. Qu'à cela ne tienne, je ferai du lapin à la grisette! De toute façon, je pense que la recette fonctionne avec n'importe quelle bière un peu sucrée. A vous de voir ce que vous trouvez de par chez vous...

Lapin à la grisette

Pour 4 - 4.5 points ww par portion

food_058

4 cuisses de lapin
1 tête de chou blanc
4 carottes
4 échalottes
25 cl de bière sucrée (Kriek, framboise, grisette)
1 feuille de laurier
1 CS de thym
Sel
poivre
2 CS de beurre allégé

food_059

  • Faites brunir les cuisses de lapin à la poêle puis réserver au chaud.
  • Dans une poêle à fond épais, faites revenir les échalottes dans le beurres. Ajoutez le chou coupé en lanières et les carottes en demi-rondelles. Assaisonnez.
  • Lorsque les légumes ont un peu réduit, ajoutez la bière et posez les cuisses de lapin par-dessus. Laissez mijoter 1h30-2h.
  • Laissez reposer une nuit au frais car ce plat prend toute sa saveur le lendemain...

Posté par Mitsuko à 11:14 - Viandes - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est tentant dis-moi !!!
    J'ai fait un lapin à la moutarde ce WE, un lapin venant d'une grande surface et il n'y avait que dalle à manger dessus, rien de rien affreux, on a bien ri !!!

    Posté par Manue, 15 juin 2006 à 13:13
  • Là je suis comme toi sur les préjugés liés à le lapin 1) c'est mignon 2) c'est des recettes de grandmère, mais ces vrais que si ces deux là tombent en lisant ta recette, me reste le 3) il fait trop chaud pour ce type de plat là tout de suite MAIS, je note pour plus tard !!

    Posté par Alhya, 15 juin 2006 à 13:34
  • Mais c'est pourtant extrêmement branché le lapin à la bière. Hé oui. J'ai lu l'autre jour un message sur le blog de sophie (sophie's kitchen) qu'elle avait l'intention de se lancer dans les boulets à la liégeoise, à la bière donc. C'est la future nouvelle tendance à mon avis. Karl Lagerfeld a déjà son col en peau de lapin, Paris Hilton ne boit plus que de la bière, les stars s'arrachent ces petits animaux pour lesquels Brigitte Bardot manifestera sans doute bientôt (d'accord, tout ceci, je viens de l'inventer, mais peu importe, le truc avec les tendances, c'est justement qu'elles sont en avance sur leur temps, c'est de la spéculation). Et puis c'est une question de formulation. Emincé sauvage de lapereau mûr en réduction de Gristette, ça le fait. "Sweet Kriek Rabbit", ça le fait aussi

    Posté par Stéphane, 15 juin 2006 à 16:34
  • Ma copine belge Anne va souvent faire ses courses chez Colruyt... Donc je connais, et lors que je suis allée lui rendre visite à Nivelles elle nous a préparé un délicieux lapin à la bière c'est divin.
    La mode, c'est de ne pas suivre la mode...

    Posté par Fabienne, 15 juin 2006 à 21:20
  • à refaire....

    délicieux ce lapin à la kriek ,le mélange carottes-chou blanc servira pour d'autres viandes.Que d'arômes à la cuisson, c'est difficile d'attendre le lendemain pour le déguster.

    Posté par claudine, 12 août 2006 à 07:57

Poster un commentaire